Dr Schoonheere - Dr Loigerot

Dr Bonnac - Dr Hanquet

 

 

 

 

 

La stérilisation: chirurgie ou implant?

Chez le mâle la stérilisation va avoir comme effet de diminuer les comportements d'agressivité, d'éviter les tumeurs testiculaires et de diminuer l'odeur musquée du furet. En effet, contrairement à la croyance populaire, cette odeur ne vient pas des glandes anales. Elle est produite par des glandes de la peau qu'on appelle les glandes sébacées et qui sont sous contrôle hormonal.

Retirer les glandes anales est donc (en plus d'être interdit par la loi) une aberration! Le furet adulte contrôle en général très bien ses glandes anales et ne les vide qu'en cas de stress ou de douleur.

 

Chez la femelle la stérilisation doit être conseillée si celle-ci n'est pas mise à la reproduction. En effet chez cette espèce l'ovulation n'est pas spontanée mais est induite par l'accouplement. Ceci signifie que s'il n'y a pas d'accouplement la petite furette reste en chaleur durant toute la saison de reproduction (soit de mars à aout/septembre)...et ca c'est un problème!

Vous allez me dire que vous ne voyez pas le problème, pour vous ca ne change pas grand chose...

En fait, durant les chaleurs il y a libération d'hormones dont on a tous entendu parler: les œstrogènes. Ces œstrogènes ont tendance à être toxiques pour la moelle osseuse qui est l'organe qui fabrique les globules blancs et les globules rouges: les globules rouges et les plaquettes (premiers atteints) ne sont plus fabriqués et on observe une maladie que l'on appelle l'anémie œstrogénique.

 

Les symptômes de cette maladie sont multiples et on peut observer entre autre une baisse de l'état général avec de l'anorexie, de l'amaigrissement, de l'apathie, des muqueuses pâles, une vulve gonflée, et parfois des pyomètres (l'immunité est affaiblie).

On ne peut donc pas prendre le risque à chaque chaleur de mettre la furette dans cet état alors qu'une solution simple existe: stériliser.

Avant de débattre des avantages et inconvénients de ces deux méthodes de stérilisation il me semble important de préciser les buts de la stérilisation chez le furet.

Comment voir que ma furette est en chaleur?

Le signe le plus marquant est le gonflement de la vulve.

Au niveau du comportement, la furette va être plus active, plus irritable et va moins manger et moins dormir.

Dr Boussarie

La chirurgie fonctionne comme chez les autres espèces, on retire les glandes reproductrices (testicules ou ovaires) qui sécrètent les hormones et fabriquent les spermatozoïdes et ovules....

Les points positifs sont que c'est une technique définitive qu'on ne pratiquera qu'une seule fois et donc moins onéreuse.


Les points négatifs sont liés aux risques propres à la chirurgie et à l'anesthésie (risque anesthésique, risque d'infection, risque de déhiscence de plaie...) ainsi qu'au développement de la maladie surrénalienne.

Alors maintenant que vous avez compris l'intérêt de la stérilisation, revenons-en au sujet principal, la chirurgie ou l'implant...

 

Ca commence normalement à devenir plus clair mais il reste encore un point à approfondir:

 

Qu'est ce que la maladie surrénalienne?

 

Je vais tenter de vous l'expliquer simplement avec un schéma.

 

 

C'est une maladie qui va se développer environ 3,5 à 5 ans après la stérilisation et qui est due à une augmentation de la production des hormones sexuelles par les surrénales.

 

Chez un furet non stérilisé le cerveau produit de la GnRh qui stimule la production de LH et FSH par l'hypophyse.  La LH et la FSH vont à leur tour stimuler les ovaires ou les testicules ET les surrénales

à fabriquer les hormones sexuelles.

La subtilité réside dans le fait que le cycle se régule lui même puisque les oestrogène/progestérone/testostérone ont un effet inhibiteur en limittant cette sécrétion de LH et FSH.

 

Chez un furet non stérilisé cet effet inhibiteur n'existe plus et toute la LH et la FSH sont dirigées vers les surrénales qui sont hyperstimulées. Il en résulte une hyperplasie des surrénales avec parfois le développement de tumeurs.

 

Les symptômes sont d'abord cutanés puisqu'on observe une perte de poils bilatérale commençant par la queue et progressant vers l'avant. On va aussi observer un gonflement de la vulve chez la femelle, une augmentation de l'odeur et de l'agressivité chez le mâle, de l'amaigrissement, de l'anémie...

 

 

 

J'espère que maintenant tout ça est un peu plus clair et que vous comprenez maintenant pourquoi nous conseillons plutôt l'implant comme technique chirurgicale.

 

 

Dr Boussarie

L'implant (Suprelorin®) est une stérilisation chimique. On le met sous la peau (comme une puce électronique) et il libère des hormones (analogue de GnRh) qui permettent d'inhiber le cycle reproducteur. Il est actif pendant une durée de 1,5 à 4 ans en fonction du type d'implant.

Dans un premier temps on aura une augmentation de la production d’hormone puis on observera une diminution! Il ne faut donc pas s'inquiéter si dans les 15 premiers jours votre furet semble plus excité.

Il fonctionne aussi bien chez le mâle que la femelle.

 

Les points positifs sont qu'on évite les risques liés à l'anesthésie et à la chirurgie et qu'on prévient le développement de la maladie surrénalienne.

Les points négatifs sont que c'est une technique temporaire: il faudra réitérer la pose de l'implant à partir du moment ou il ne fonctionnera plus. Le deuxième point négatif est son coût qui n'est pas négligeable.

A noter que le côté temporaire peut-être positif puisqu'on peut décider de mettre à la reproduction un furet après avoir retiré l'implant!

Localisation

Suivez-nous