La Maladie Hémorragique (RHD)

Dr Schoonheere - Dr Loigerot

Dr Bonnac - Dr Hanquet

 

 

 

 

 

Historique :

 

La maladie hémorragique ou RHD (= Rabbit Haemorrhagic Disease) est une maladie virale mortelle décrite chez les lagomorphes.

Elle a été identifiée pour la première fois en Chine, en 1984 et est arrivée en Europe dans la fin des années 80.

 

Depuis 2010, de nombreuses mortalités de lapins vaccinés contre le RHD ont été observées. Le virus rencontré jusqu’alors a muté, créant ainsi un nouveau variant appelé RHDV-2. Cette variante de la maladie hémorragique est arrivée en Belgique en juillet 2016, créant une véritable épidémie nationale.

 

 

Comment cette maladie se transmet-elle ?

 

Le virus est très résistant dans l’environnement. Il peut résister à plus d‘une heure à 50°C ou à la congélation. Sa durée de vie dans l’environnement est estimée à environ 4 mois.

La première source de contamination sera les carcasses de lapins ou lièvres morts de RHD. Les charognards (oiseaux, renards) peuvent répandre les particules virales par l’intermédiaire de leur pattes ou même de leurs matières fécales. Les insectes peuvent aussi transporter le virus sur plusieurs kilomètres soit par le sang infecté lors d’une piqure, soit par les crottes, soit encore par transport passif sur leurs pattes. De ce fait les légumes peuvent être vecteurs de la maladie. Seules quelques particules virales sont nécessaires pour transmettre la maladie.

Les lapins contaminés peuvent aussi répandre leurs fluide dans les champs : sécrétions nasales, salive, déjections et contaminer le futur foin... De fait, l’homme peut également être vecteur en ramenant des particules virales sur les chaussures après une balade en forêt.

Cette transmission excessivement peu sélective et la grande résistance du virus dans l’environnement expliquent les grandes épidémies qui ont été observées.

 

Du portage sain a été fortement suspecté avec le RHD-1 mais n’a pas pu être prouvé avec certitude. Nous ne savons toujours pas à l’heure actuelle ce qu’il en est avec le RHD-2. Les lapins sains sont donc aussi un moyen de contamination à craindre....

Quels sont les signes cliniques de cette maladie ?

 

Le virus se réplique dans plusieurs organes comme le foie, les poumons ou la rate. Il va y créer des micro-hémorragies, de la CIVD et une nécrose hépatique qui seront la cause de la mort.

Il existe de légères différences entre le RHD et le RHD-2 :

         - Avec le RHD les lapins vont présenter une forme suraiguë ou aigue. Ceci signifie que le lapin meurs sans montrer aucun symptôme.  Dans certains cas on va seulement observer un peu de léthargie, de la fièvre et de la tachypnée. Le lapin meurt dans les 12H avec, parfois, un écoulement hémorragique au niveau du nez. Les lapereaux de moins de 8-10 semaines semblent immunisés.

           - Avec le RHD-2, la forme chronique est beaucoup plus fréquente. Le lapin va présenter des symptômes pendant une à deux semaines avant de mourir... ou survivre ! Effectivement le RHD-2 serait moins létal. Les symptômes sont très frustes : apathie, anorexie, perte de poids et jaunisse.

Attention, il semblerait néanmoins que le RHD-2 deviennent de plus en plus virulent !

Les lapins sont touchés beaucoup plus jeunes avec le RHD-2, puisque des mortalités ont été notées entre 3 et 4 semaines.

 

Actuellement le RHD-1 a presque complètement disparu au profit du RHD-2.

 

Existe t’il un traitement ?

 

Non justement, il n’existe aucun traitement. La seule façon de prévenir l’infection est la vaccination.

Avant la vaccination se faisait principalement avec le Nobivac myxo-RHD® qui permettait de protéger efficacement contre la myxomatose et le RHD-1. Depuis l’arrivée du RHD-2 ce vaccin n’est plus suffisant et il faut utiliser le Filavac® ou encore le Eravac® pour protéger son compagnon contre le nouveau variant.

 

Donc vérifiez bien le statut vaccinal de votre lapin, il n’est peut-être pas protégé contre ce nouveau virus !

 

Pour les propriétaires de rongeurs, vous n’avez rien à craindre, seuls les lapins et lièvres (pour le RHD-2) sont touchés.

Localisation

Suivez-nous