Votre guide vétérinaire en ligne

L’hibernation chez les tortues

L’hibernation est un processus crucial pour de nombreuses espèces de tortues. Dans cet article, nous allons explorer les aspects importants de l’hibernation chez les tortues, y compris son rôle, les précautions à prendre et les stratégies pour assurer la santé et le bien-être de vos tortues pendant l’hiver.

Rôle de l’hibernation

Les tortues hibernent principalement pour survivre aux conditions hivernales où les températures sont trop basses pour maintenir un métabolisme actif. L’hibernation permet aux tortues de ralentir leur métabolisme et de conserver leur énergie jusqu’à ce que les conditions environnementales deviennent plus favorables.

Nécessité de l’hibernation

Toutes les espèces de tortues n’hibernent pas. Celles qui proviennent de régions tropicales ou équatoriales sont adaptées à des climats stables toute l’année et n’ont donc pas développé la capacité d’hiberner. Il est donc important de connaître l’espèce de tortue que vous possédez et son comportement naturel dans son habitat d’origine.

Préparation de l’hibernation

Avant d’entrer dans le processus d’hibernation, assurez-vous que votre tortue est en bonne santé. Une visite chez le vétérinaire pour un contrôle et éventuellement une vermifugation peuvent être nécessaires pour garantir une hibernation réussie.

1°Hibernation à l’extérieur

La tortue va décider elle-même du moment où elle va commencer à hiberner. Votre travail consistera à lui fournir un endroit sûr, où elle sera à l’abri des prédateurs, du gel et du vent: l’hibernacle.

L’hibernacle est une cabane, que l’on choisit de construire en dur (parpaings) et dont on bétonne le fond afin d’éviter l’humidité et l’intrusion de rongeurs. Les attaques de rongeur durant l’hibernation sont très fréquentes et peuvent créer de graves traumatismes au niveau des parties molles de la tortue allant souvent jusqu’à la mort de l’animal.

Le toit est incliné  afin de permettre l’écoulement des eaux de pluie et l’entrée est fermée par une porte.

On place l’hibernacle à l’abri du vent pour éviter les courants d’air responsables de rhinite.

Le sol est recouvert de 15 à 20 cm de terreau, puis de paille ou feuilles mortes afin que la tortue puisse s’enterrer facilement. Ceci lui permettra d’être à l’abri des gelées.Pour les tortues aquatiques, certaines préfèrent hiberner sous d’épaisses couches de vase au fond du bassin et d’autres dans un hibernacle. Le choix peut leur être laissé.

2° Hibernation à l’intérieur

Cette stratégie permet de contrôler l’hibernation de façon beaucoup plus stricte et est notamment choisie par les propriétaires qui élèvent en terrarium.

Comme pour l’hibernation en extérieur, il faudra lui fournir une boîte pour passer l’hiver. Vous pouvez la faire vous-même à l’aide d’une boîte en bois que vous remplirez de terreau et paillle/feuilles sèches ou vous pouvez en acheter dans le commerce. L’important sera, encore une fois, de mettre votre tortue à l’abri des rongeurs et des courants d’air.

Pour commencer l’hibernation, voici un petit protocole à suivre qui permettra à votre tortue de s’endormir en douceur.

– Dans un premier temps on diminue la température et la luminosité:

          ▪ Pendant 3j: Lampe UV et lampe chauffante pendant 10h

          ▪ Pendant 3j: Lampe UV et lampe chauffante pendant 8h

          ▪ Pendant 3j: Lampe UV et lampe chauffante pendant 6h

          ▪ Pendant 3j: Lampe UV et lampe chauffante pendant 4h

          ▪ Arrêt des lampes

– Ensuite, on vide le tube digestif, puisque la diminution de la température va provoquer une diminution de la digestion. On veut éviter que les aliments stagnent et pourrissent dans le tube digestif

          ▪ On arrête de nourrir et on fait des bains tièdes (30°C) pendant 3j

– Enfin, on place la tortue dans sa caisse d’hibernation

          ▪ On la met d’abord dans une pièce plus fraîche de la maison pendant 3j (15°C)

          ▪ Puis dans une pièce entre 5 et 10°C

Pendant l’hibernation, effectuez régulièrement des contrôles de votre animal. Une fois par semaine ou quinzaine, vérifiez qu’elle dort toujours et surveillez son poids. En cas de perte de plus de 5-10% nous vous conseillons de la réveiller progressivement puis de la faire examiner par un vétérinaire NAC.

Rechercher

Articles similaires