Les troubles urinaires du lapin: Sablose et calculs urinaires

Les troubles urinaires chez le lapin peuvent être une source de préoccupation pour les propriétaires. Dans cet article, nous explorerons l’origine de ces problèmes et fournirons des conseils précieux pour prévenir et traiter les calculs ou la sablose urinaire, chez les lapins.

Origine des problèmes urinaires chez le lapin

Contrairement à d’autres espèces animales, le lapin a la particularité d’absorber la majorité du calcium contenu dans son alimentation. Cependant, un excès de calcium peut entraîner des complications urinaires.

Lorsque l’alimentation est trop riche en calcium ou que l’alimentation est trop sèche, cela peut conduire à une accumulation excessive de calcium dans les urines, favorisant la formation de boue vésicale ou de calculs vésicaux.

Conseils pour prévenir les troubles urinaires lapins

Modifier l’alimentation

a. Utiliser un foin pauvre en calcium : Évitez le foin de luzerne et préférez un foin de type Tymothy Hay, qui est plus pauvre en calcium.

b. Privilégier des aliments à faible taux de calcium : Optez pour une alimentation en granulés de bonne qualité ou encore mieux, choisissez des granulés spécialement formulés pour soutenir la santé urinaire des lapins.

c. Augmenter la proportion de légumes : Les légumes fournissent plus d’eau au lapin, favorisant ainsi une augmentation de la diurèse et une élimination plus régulière du calcium contenu dans les urines. N’hésitez pas à les distribuer encore humides sans trop les essorer pour favoriser encore cette hydratation.

Surveiller l’eau de boisson

Il est essentiel de stimuler la prise d’eau chez les lapins. Privilégiez un bol d’eau plutôt qu’un biberon, et assurez-vous que l’eau est propre et fraîche. Si l’eau du robinet est trop riche en calcium, envisagez de filtrer l’eau ou d’opter pour de l’eau minérale avec un faible taux de calcium. Les eaux pour nourrissons sont en général adaptées.

Modifier le mode de vie

Encouragez l’activité physique en laissant votre lapin en liberté autant que possible. Un lapin actif élimine plus efficacement le calcium dans ses urines. Il est également important de contrôler le poids de votre lapin, car l’obésité peut entraîner une réduction de l’activité physique et augmenter le risque de troubles urinaires.

En conclusion, ces conseils simples mais efficaces, vous pouvez contribuer à prévenir les troubles urinaires chez votre lapin et garantir sa santé optimale. Une alimentation équilibrée, une hydratation adéquate et un mode de vie actif sont essentiels pour maintenir la santé urinaire de votre compagnon à long terme.

N’oubliez pas de consulter régulièrement votre vétérinaire pour des examens de santé et des conseils personnalisés.

Rechercher

Articles similaires